Visitez le site droitsquotidiens.be

Je démarre dans la vie active...

Quels sont les risques et avantages du travail intérimaire ?

Aucun document type lié

Le contrat de travail intérimaire est assez spécifique. Il vous met en relation avec deux personnes différentes :

  • L’agence d’intérim est votre employeur. Elle signe votre contrat de travail, elle doit respecter ses obligations d’employeur à votre égard, et elle vous rémunère.
  • L’entreprise dans laquelle vous effectuez votre travail intérimaire est appelée l’utilisateur. Cette entreprise vous donne des tâches, des instructions, etc. Vous travaillez sous son autorité. Cette entreprise doit veiller à votre sécurité et à votre bien-être au travail.

On appelle cela une relation tripartite : le travailleur intérimaire – l’agence d’intérim – l’utilisateur.

Avantages:

  • Il vaut parfois mieux se faire une expérience, accepter un emploi même de courte durée, plutôt que de rester inactif (-ve).
  • C’est parfois un bon tremplin vers un emploi fixe. Si l’entreprise dans laquelle vous travaillez comme intérimaire vous apprécie et si un poste s’y libère, vous serez peut-être engagé(e).
  • Vous pouvez plus facilement vous dégager d’un contrat de travail intérimaire. La période de préavis est plus courte.
  • Les jours de travail intérimaire sont pris en compte pour calculer votre pension de retraite.

Inconvénients:

  • Vous êtes moins bien protégé contre le licenciement. Vous risquez donc de vous retrouver rapidement sans emploi.
  • Votre travail intérimaire n’est pas pris en compte pour calculer votre ancienneté. Pourtant l’ancienneté peut faire augmenter votre salaire. Si vous enchaînez plusieurs contrats de travail intérimaire, vous êtes toujours au barème plancher, sans évoluer grâce à votre ancienneté.
  • Les 3 premiers jours de travail sont automatiquement considérés comme une période d'essai, même si rien n'est précisé dans votre contrat de travail.
  • Vous n’avez droit à la prime de fin d'année que si vous pouvez prouver que vous avez travaillé au moins 65 jours comme intérimaire (pas nécessairement au sein de la même entreprise).
  • Si vous êtes malade et donc absent pendant 7 jours consécutifs, votre employeur peut vous licencier sans payer d’indemnité. Attention, cela ne vaut que si votre contrat d’intérim est de 3 mois maximum. S’il est plus long, cette règle ne s’applique pas.

Pour plus d'informations, voyez le site du SPF Emploi, travail et concertation sociale - travail intérimaire.

Nouveau depuis le 1er février 2017: le contrat de travail intérimaire à durée indéterminée, dans lequel vous alternez des périodes de travail (auprès d'un ou plusieurs utilisateurs) et des périodes d'intermission.

Pour que ce soit applicable en pratique, il faut conclure une convention collective de travail (CCT) de secteur qui prévoie et précise cette possibilité.

L'avantage pour vous, travailleur, est que les périodes d'intermission sont assimilées à des périodes de travail pour calculer votre ancienneté et pour vos vacances annuelles.

Les périodes d'intermission sont aussi rémunérées.

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

Envoyer par e-mail

x

Réagir à cette fiche

Avec le soutien de
x