Visitez le site droitsquotidiens.be

Je démarre dans la vie active...

Dois-je dire que je suis enceinte lors de l'entretien d'embauche?

Aucun document type lié
 

En principe, non.

Vous ne devez pas le signaler d’initiative, et vous pouvez mentir si on vous pose la question.

Toutefois, c'est à vous d'apprécier dans votre situation si c'est mieux de le dire ou non. Parfois, révéler qu'on est enceinte 1 mois après avoir été engagée peut nuire à la relation de confiance entre vous et votre employeur. Le climat de travail risque, dans certains cas, de ne plus être agréable...

La personne qui vous interroge ne peut pas vous poser la question. Le simple fait de la poser est déjà une discrimination.

La seule exception concerne les emplois qui seraient dangereux pour votre santé ou pour celle de votre bébé. Par exemple, si l’emploi pour lequel vous postulez vous exposera à des agents nocifs ou à des vibrations mécaniques.

Dans ces cas, l'employeur doit vous inviter à passer un entretien avec le médecin du travail.

Le médecin du travail (pas l'employeur!) doit vous demander si vous êtes enceinte. Le médecin du travail doit ensuite dire à l'employeur si vous êtes apte au travail ou non, mais pas les détails sur votre état de santé, et de grossesse.
Le médecin du travail est tenu au secret professionnel.

Mais même dans ce cas, on considère que l'employeur ne peut pas refuser de vous engager à durée indéterminée uniquement en raison du nécessaire écartement pendant votre grossesse. Théoriquement, il doit vous engager, puis vous écarter, et éventuellement vous faire remplacer.

C’est ce que disent les principes d’égalité et de non-discrimination.

Mais dans la pratique, c'est plus compliqué, car vous devez pouvoir prouver qu’on vous a posé la question de la grossesse, et que c’est parce que vous avez hésité à répondre (ou parce que vous avez avoué être enceinte) qu’on ne vous a pas engagée.

Quoi qu’il en soit, si vous mentez ou si ne signalez pas votre grossesse, et qu’après quelques jours ou mois de travail vous avertissez votre employeur de votre grossesse, il ne peut pas vous licencier pour cette raison. Il ne peut pas non plus vous sanctionner pour lui avoir caché cette information.

Pour plus d'informations, voyez le site de Unia (Centre pour l'égalité des chances) et le site du SPF Emploi, travail et concertation sociale.

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

Envoyer par e-mail

x

Réagir à cette fiche

Avec le soutien de
x