Visitez le site droitsquotidiens.be

Je démarre dans la vie active...

Je suis indépendant en faillite, mes dettes seront-elles effacées à la fin de la faillite?

Aucun document type lié

Oui si vous faites la demande et si le tribunal de l'entreprise vous accorde l'effacement.

Vous pouvez obtenir l'effacement des dettes si vous n’êtes pas responsable de la faillite.

Si vous n’avez pas fait de faute grave et caractérisée. Par exemple : ne pas avoir de comptabilité, ne pas collaborer avec le curateur chargé de la faillite, avoir organisé votre insolvabilité (opérations douteuses, ventes à perte),…

L’effacement dans le cadre d’une faillite est une remise de dette (totale ou partielle) après la vente de tout le patrimoine saisissable (les biens professionnels et privés de valeur).

Au plus tard à la cloture de la faillite, si vous avez obtenu l'effacement vous n'êtes plus responsable des dettes.

Les dettes sont effacées, les créanciers ne peuvent plus vous les réclamer.

Quand demander l’effacement ?

Si vous avez fait aveu de faillite sur regsol (registre central de la solvabilité), vous avez coché la case "demande d'effacement".

Si vous avez été cité en faillite, vous devez faire la demande d'effacement le plus rapidement possible et au plus tard dans les 3 mois de la publication du jugement en faillite via votre curateur ou regsol.

La Cour Constitutionnelle considère que ce délai est inconstitutionnel. Par conséquent, les juges du tribunal de l'entreprise devraient accepter une demande d'effacement faite avant le jugement de clôture.

Qui bénéficie de l’effacement ?

L'effacement bénéficie au failli et à son conjoint ou à son cohabitant légal.

Quelles limites à l’effacement ?

L'effacement est sans effet sur les dettes alimentaires du failli et les dettes liées au décès ou aux dommages corporels d’une victime.

L’effacement concerne les dettes privées et professionnelles pour le failli.

L’effacement ne concerne que les dettes professionnelles pour le conjoint ou le cohabitant légal du failli. Les dettes communes privées (dont la dette fiscale) n’est pas effacée pour le cohabitant légal ou le conjoint du failli.

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

Envoyer par e-mail

x

Réagir à cette fiche

Avec le soutien de
x