Visitez le site droitsquotidiens.be

Je démarre dans la vie active...

Puis-je travailler comme bénévole si je suis au chômage ?

Aucun document type lié
 

Oui, mais uniquement à certaines conditions.

En tant que chômeur, vous devez en principe consacrer tout votre temps à rechercher activement un emploi. Ce n’est qu’à certaines conditions que vous pouvez cumuler vos allocations de chômage avec une activité bénévole.

1. Vous devez déclarer votre activité à l’ONEM, en remettant le formulaire C 45 (A ou B selon que vous exerciez votre activité bénévole pour un particulier ou pour une organisation).

Toutefois, l’Onem admet parfois certaines exceptions. Voici par exemple certaines activités ne devant pas être déclarées :

  • les activités bénévoles de coiffure prestées dans un cadre familial restreint et de façon occasionnelle;
  • la gérance d’un immeuble lorsqu’elle se réduit aux tâches accessoires que toute personne assume pour son logement ;
  • la constitution d’un réseau de vendeurs bénévoles pour l’opération 11.11.11 ;
  • les tâches de trésorerie à raison d’une heure par an ;
  • l’enseignement de la danse lorsqu’il a pour but de faire partager les plaisirs de son art et non de s’enrichir.

Certaines organisations qui engagent souvent des bénévoles sont dispensées de cette obligation de déclaration. Vous pouvez alors exercer l'activité bénévole dans les limites de l'autorisation générale qui a été donnée par l'ONEM à l'association. Renseignez-vous auprès de votre association.

2. Vous ne pouvez pas recevoir de contrepartie en échange de cette activité : ni rémunération, ni avantage matériel. Vous pouvez uniquement être remboursé pour certains frais (frais de déplacement par exemple).
Attention, le remboursement de ces frais est limité à un plafond journalier et annuel (32,71 EUR par jour, avec un maximum de 1.308,38 EUR par an - montants valables pour les indemnités payées à partir du 1er janvier 2016).

3. Votre activité bénévole doit être autorisée par l’ONEM.

Lorsque vous rentrez le formulaire C 45 A ou B, le directeur du bureau de chômage a 12 jours ouvrables pour autoriser ou refuser l'activité  bénévole.

L'absence de réponse dans ce délai est assimilé à une autorisation.

Pour plus d'informations, voyez le site de l'ONEM - activité bénévole.

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

Envoyer par e-mail

x

Réagir à cette fiche

Avec le soutien de
x