Visitez le site droitsquotidiens.be

Je démarre dans la vie active...

Mon employeur m'a dit après une dispute « vous êtes viré », suis-je vraiment licencié ?

Aucun document type lié

Difficile à dire…

En principe, pour être réellement « viré », votre employeur doit vous envoyer un préavis de licenciement par écrit. Mais du moment que sa volonté de vous licencier est claire et bien exprimée, même sans écrit, vous êtes licencié.

Simplement, votre employeur est sanctionné parce qu’il n’a pas respecté les formes prévues pour vous donner votre préavis. Il doit vous payer une indemnité.

Pour éviter cette sanction, votre employeur doit vous remettre un préavis de licenciement par écrit.

Il ne peut pas vous remettre cet écrit en mains propres. Il doit vous l’envoyer par courrier recommandé, ou par exploit d’huissier.

De plus, ce préavis de licenciement doit contenir au moins certaines mentions obligatoires :

  • votre identité et celle de votre employeur ;
  • le début du préavis ;
  • la durée du préavis ;
  • la date et la signature de votre employeur.

Votre employeur n’a, en principe, pas d’obligation de justifier la raison pour laquelle il vous licencie. Tant qu’il respecte les règles de préavis, ou qu’il vous paie l’indemnité compensatoire de préavis, il respecte la loi et peut mettre fin au contrat de travail.

Vous pouvez demander à votre employeur de vous communiquer les motifs de votre licenciement. Pour plus d'informations, voyez la question "L'employeur doit-il justifier la raison de mon licenciement?".

Dans tous les cas, le motif du licenciement doit être indiqué sur le certificat de chômage, appelé C4. Le motif peut avoir une incidence sur votre droit au chômage.

Attention, dans certains cas l’employeur ne doit pas respecter les règles de préavis et d’indemnité compensatoire. C’est le cas par exemple en cas de licenciement pour faute grave.
Pour plus d'informations, voyez la rubrique "Rupture immédiate pour faute grave".

Pour plus d'informations, voyez le site internet du SPF Emploi - Fin du contrat de travail.

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

Envoyer par e-mail

x

Réagir à cette fiche

Avec le soutien de
x