Visitez le site droitsquotidiens.be

Je démarre dans la vie active...

Je m'installe avec mon partenaire, vais-je perdre mon taux isolé ?

Oui.

Quand vous vivez avec votre partenaire, vous remplissez les deux critères de cohabitation pour le chômage: vie sous le même toit et partage des dépenses ménagères.

Vous devenez :

  • Soit cohabitant si votre partenaire a des revenus supérieurs à un certain plafond (ce montant est indexé régulièrement, il est de 765,97 EUR bruts par mois au 1er juin 2016, pour les revenus professionnels) - attention le plafond est différent pour les revenus de remplacement.
    ⇒ vos allocations de chômage diminuent.
  • Soit cohabitant avec charge de famille si votre partenaire n’a aucun revenu, ou des revenus inférieurs au plafond
    ⇒ vos allocations de chômage augmentent (sauf si vous êtes au chômage depuis un certain temps, car les allocations de chômage diminuent au bout d'un certain temps depuis la réforme du 1er novembre 2012).

Si vous vivez avec votre partenaire et avec d’autres personnes, qui elles ont des revenus, ceux-ci ne sont pas pris en compte.

Pour plus d'informations, voyez le site de l'ONEM - situation familiale et montant des allocations.

Le montant de vos allocations dépend donc des revenus que perçoit votre partenaire. On prend en compte les revenus professionnels (rémunération) et les revenus de remplacement (allocations de chômage, indemnités de la mutuelle, ou revenu d’intégration sociale, par exemple). Mais attention, il y a des montants plafonds en-dessous desquels on ne prend pas en compte les revenus.

Le fait que vous soyez marié, cohabitant légal ou concubin ne change rien. C’est le fait de vivre en couple qui compte.

Attention, vous devez déclarer ce changement de votre situation à l’ONEM, en remettant un formulaire C1 à votre syndicat ou à la CAPAC. Si vous ne le faites pas, vous serez sanctionné.

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

Envoyer par e-mail

x

Réagir à cette fiche

Avec le soutien de
x